« The Mortal Instrument » – Cassandra Clare

the-mortal-instruments,-tome-1---la-cite-des-tenebres-29025-250-400

 

Résumer: New York, de nos jours. Au cours d’une soirée, Clary, 15 ans, est témoin d’un meurtre. Elle est terrifiée lorsque le corps de la victime disparaît mystérieusement devant ses yeux… Elle découvre alors l’existence d’une guerre invisible entre des forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres. Le mystérieux Jace est l’un d’entre eux. À ses côtés, Clary va jouer dans cette aventure un rôle qu’elle n’aurait jamais imaginé.

 

 

 

Mon avis: Fini les héroïnes naïves et toute mielleuse, Clary n’aime pas qu’on lui marche dessus. Et n’apprécie pas non plus la vérité qu’elle découvre. Il a fallu d’une soirée pour que sa vie bascule. Et la voila devenu une chasseuse d’ombre, un genre de demi ange d’après la légende. J’ai eu un beau coup de coeur après avoir vu le film (bien qu’ils ai changé énormement de chose par rapport au livre), ce livre est plein d’humour. Je conseille a tous ceux qui aime la mythologie (vampires, loup-garous et démons sont au rendez-vous!). Et le livre est bien plus marrant (enfin je trouve) que le film, en grande partie grâce à Jace.

Extraits:

  • – Comment savais-tu que j’avais du sang de Chasseur d’Ombres ? […]
    – J’ai deviné, répondit Jace. C’est l’explication la plus probable.
    – Tu as deviné ? Tu devais être sacrément sûr de toi, étant donné que tu aurais pu me tuer avec ton tatouage ! [..]
    – J’étais sûr à 90%.
    – Je vois…
    Le garçon avait dû percevoir un changement dans la voix de Clary, car il se tourna vers elle. Elle lui assena une gifle qui manqua lui faire perdre l’équilibre. Surpris, il porta la main à sa joue :
    – Pourquoi tu as fait ça ?
    – Pour les 10% qui restent, répondit-elle.

 

  • – J’aimerais bien qu’il se dépêche, dit Jace avec mauvaise humeur.
    – Pourquoi ? Tu souffres ?
    – Non, j’ai une bonne résistance à la douleur. Mais je m’ennuie. Tu te souviens qu’à l’hôtel tu m’as promis que, si on s’en sortait vivants, tu enfilerais une blouse d’infirmière pour me donner un bain ?
    – Tu as mal entendu. C’est Simon qui t’a promis ce bain.
    Jace se tourna vers Simon, qui lui fit un large sourire :
    – Dès que je serai sur pied, beau blond !
    – Je préférais quand tu étais un rat, maugréa Jace.

 

  • -On devrait peut-être utiliser des noms de codes.
    -Bonne idée, dit Jace. Pour moi ce sera baron Hotschaft Von Hugenstein

 

  • – Qu’est ce que c’est que cette tenue ? souffla-t-il.
    Clary avait jeté une veste légère sur ses épaules pour se sentir moins nue et portait en bandoulière son sac à dos, qu’elle avait récupéré dans sa chambre. Cependant ce que regardait Simon, comme s’il les voyait pour la première fois, c’étaient ses jambes.
    – C’est une robe, Simon, répondit-elle sèchement.
    Je sais que je n’en mets pas souvent, mais quand même…
    – Elle est très courte, fit-il remarquer, l’air confus
    « Même avec ses vêtements de chasseur de démons, il a tout du gendre idéal, poli avec les parents et gentil avec le chien », songea Clary. Jace, en revanche, évoquait exactement le contraire.
    – J’aime bien ta robe, dit-il en se redressant.
    Il l’examina de la tête aux pieds :
    – Il manque juste un petit quelque chose.
    – Depuis quand tu joues les experts en mode ? demanda Clary d’une voix mal assurée.
    Il se tenait tout près d’elle, si près qu’elle sentait la chaleur de son corps ainsi que l’imperceptible
     odeur de brûlé qui se dégageait des Marques récemment appliquées sur sa peau.
    Il sortit un objet de sa veste et le lui tendit. C’était une longue dague dans un fourreau en cuir. Le manche était incrusté d’un seul rubis taillé en forme de rose.
    Clary secoua la tête :
    – Je ne saurais même pas m’en servir…
    Jace lui mit la dague de force dans la main et referma ses doigts dessus.
    – Tu apprendras.
    Puis, baissant la voix, il ajouta :
    – Tu as ça dans le sang.
    – Si tu le dis…
    – Je peux te donner un fourreau pour que tu l’attaches autour de la cuisse, proposa Isabelle. J’en ai plein.
    – PAS QUESTION ! dit Simon.
    Clary lui lança un regard courroucé :
    – Merci, pas mon genre.
    Elle glissa la dague dans la poche extérieure de son sac à dos.
    Puis, levant les yeux, elle s’aperçut que Jace la fixait avec insistance :
    – Une dernière chose.
    Il ôta les épingles brillantes de ses cheveux, libérant une cascade de boucles sur ses épaules. Clary frissonna : le contact de ses cheveux sur sa peau nue était inhabituel, mais étrangement agréable.
    – C’est beaucoup mieux, déclara Jace et, pour une fois, c’était lui qui semblait mal à l’aise.
Publicités

6 réflexions sur “« The Mortal Instrument » – Cassandra Clare

  1. Angélique dit :

    Ma belle-soeur me l’a recommandé il y a quelque temps mais je n’ai pas trouvé le temps… Il va vraiment falloir que m’y mette. Tu me conseilles quoi en premier? Le film ou le livre?

    • Personnellement j’ai vu le film avant puis j’ai lu les 3 premiers tomes, là je suis au 4eme. Je te conseil de voir le film avant car ils ont changé énormément de choses et tu risquerais d’être déçus du film par rapport au livre.

  2. Angélique dit :

    Ok, merci, je vais suivre ton conseil.

  3. […] The mortal instrument tome 5 de Cassandra Clare (mon avis sur le tome 1 ici) […]

  4. Angélique dit :

    Ca y est j’ai enfin vu le film! Je l’ai regardé avec ma nièce pendant les vacances! 🙂 Je suppose que comme tu as lu les livres tu dois savoir s’ils sont frère et sœur et je suppose également que si je te le demande tu ne me le diras pas! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s